Randonnées Andros

Randonnées Andros, Promenades Andros,Chambres Appartements à Andros, Karaoulanis. Vous trouverez dans nos appartements de nombreux renseignements concernant les magnifiques sentiers et randonnées que vous pouvez faire à Andros.

Randonnées Andros Sentier No 1 Mesaria- Monastère Panachrantou : 3h

Le chemin commence à Mesaria et descend vers la vallée entre champs et étables, il est tantôt dallé tantôt en terre et de manière générale facilement praticable.Nous arrivons assez vite à la rivière et au pont hanté. Ce pont doit son nom à la légende répandue un peu partout en Grèce, selon laquelle le pont n’a pu être érigé qu’après avoir sacrifié la femme du tout premier maçon responsable de la construction. Son fantôme hanterait depuis les lieux. Le pont aurait été construit entre 1819 et 1822. Après le pont, le chemin monte abruptement en lacets ce qui requiert un peu d’attention pour ne pas continuer tout droit et arriver dans un cul-de-sac. Il y a lors de cette montée beaucoup de grands et beaux champs tout en terrasses. A mi-chemin environ vous trouverez une pancarte en bois qui indique la direction à suivre pour rejoindre le Monastère Panachrantou et Fallika. Un petit détour par, ou du moins, vers Fallika s’impose car même si vous nallez pas jusquau village vous verrez en chemin un magnifique pigeonnier ainsi qu’une très jolie petite église.
En retournant en direction du Monastère pour pourrez voir en chemin les ruines d’un village à l ‘architecture très intéressante et abandonné depuis les années 50.
Une fois arrivés au Monastère vous pouvez vous désaltérer à la très belle fontaine. Le Monastère fut construit en 1662. La vue du Monastère sur Chora est magnifique et les moines très accueillants.
 

Sentier 1b : – Mesaria-Menites-Lamira-Mesathouri-Ypsilou 1h30

A partir de Mesaria vous pouvez vous diriger vers Menites. Afin d’admirer la superbe fontaine aux têtes de lion et retourner sur Chora en passant par les villages verdoyants de Lamira, Mesathouri- Ypsilou.

Randonnées Andros Sentier N0 2 : Chora-Apoikia-Katakaléi-Vourkoti 3 heures

Un vieux chemin pavé de manière caractéristique relie Chora au village de Vourkoti. Il débute de la plage de Nimborio. En montant, vous verrez en chemin une petite chapelle d’où vous admirerez pour la première fois la vue sur Chora. Arrivés à un col vous redescendez sur la vallée d’ Apoikia, vous traverserez un vieux pont ombragé par un platane somptueux avant d’amorcer les escaliers menant à la fontaine Sariza à Apoikia où vous vous désaltérerez de son eau fraîche et bienfaisante. Le chemin continue à travers champs et de façon assez raide. Il traverse le minuscule village de Katakaléi, puis monte un dernier col dont la vue sur Chora est époustouflante. Vous pouvez vous arrêtez là mais il est conseillé de redescendre jusqu’à Vourkoti (650m) dont les champs en terrasses sont au printemps verdoyants et sa vallée se finissant par la très belle plage d’Achla.
 
 

Randonnées Andros Sentier No 3 : Chora- Sineti-Kochilou-Korthi 3heures

Le chemin commence à Paraporti à droite de la taverne. En montant les escaliers, à droite les citronniers amènent de la couleur en toute saison. Vous vous élevez rapidement au dessus de Chora croisez la route de l’héliport puis vous redescendez, dans une vallée insoupçonnée, par un escalier tout fleuri au printemps. Vous traversez un petit torrent courant sur des blocs lisses et ombrages en été par de magnifiques lauriers sauvages. Vous remontez sur un damier gris et vert. Vous traversez la route puis vous continuez la montée jusqu’à un col où vous admirez la vue sur Chora. Vous redescendez légèrement pour arriver au village de Sineti .De là vous pouvez soit descendre sur la belle plage de Sineti à travers les escaliers du village, soit continuer afin de découvrir la somptueuse vallée des Dipotamata à la riche mais fragile faune et flore. Ensuite vous grimperez par un escalier doù vous verrez quelques vieux moulins typiques en contrebas. Au sommet de l’escalier vous pourrez au choix aller sur votre gauche au Château de la Vielle ou sur votre droite au village de Kochiliou, puis redescendre à travers des terrasses d’oliviers, des pigeonniers, des aires de battage et des bergeries de couleur ocre. La vue sur la baie d’Ormos Korthi est splendide.
 

Randonnées Andros : Monastère Agios Nikolaos Plage Achla 1h30

A partir du Monastère, vous laissez votre voiture sur le parking puis vous empruntez le chemin. Vous cheminez à flanc de montagne ce qui vous donne une vue originale sur le monastère, puis vous apercevez une petite chapelle. En continuant à travers la lande vous croiserez plusieurs bergeries puis vous descendrez afin de longer la vallée d’Achla. Vous êtes à présent ombragés sous les arbres et le chemin est encadré de murs centenaires. Ce chemin vous mène à la rivière s’écoulant sous les platanes. La récompense finale étant la magnifique plage d’Achla et ses eaux couleur émeraude.
 
Andros randonnées, Andros promenades, Chambres Appartements à Andros, Karaoulanis. Vous trouverez dans nos appartements de nombreux renseignements concernant les magnifiques sentiers et randonnées que vous pouvez faire à Andros.

La source de Pétrénia- Andros

Dans le village de Vouni, environ 40 habitants, se trouve la source de Pétrénia qui signifie pierre. Ce nom lui a été donné par les habitants du village, car ces derniers se voyaient contraints dechanger la dalle de marbre de laquelle coule l’eau car celle-ciétait « rongée » par l’eau de la source.A côté de la source Pétrénia se trouve une petite église du même nom, également baptisée par les villageois.

L’âge exact de la source est inconnu mais probablement très ancien. Pétrénia se trouve sous une très vieille construction de pierres locale et possède une plaque de marbre d’où coule l’eau. Tout autour de la source, la nature est luxuriante grâce à l’humidité ambiante. Le plus bel exemple est d’ailleurs un immense platane qui, d’après les dires des villageois, avoisinerait les 500 ans… Il y a également près de la source un bassin qui recueille l’eau de celle-ci. Après avoir été analysée, l’eau fut déclarée non seulement potable et saine mais également dotée de nombreux minéraux qui seraient très bénéfiques pour les calculs rénaux et d’autres pathologies.En effet les villageois ne se contentaient pas de vanter les bienfaits de cette eau, ils affirmaient que quand quelqu’un tombait gravement malade, on l’emmenait dans la petite église voisine Pétrénia, on le déshabillait et on lui enfilait d’autres vêtements qui avaient été lavés au préalable avec l’eau de Pétrénia et que la guérison se produisait dans les jours qui suivaient…La quantité d’eau de cette source est assez importante bien que probablement diminuée par rapport à ce qu’elle fût dans le passé. Sa température reste quant à elle stable.

C’est une très jolie source lovée dans un écrin de nature, à découvrir au détour d’une promenade…

Le château de Faneromeni – Andros

Le château de Faneromeni – Andros 

On l’appelle le «château du Haut », le «château de la Vieille », le « château Faneromeni »….comprenez par là le château de celle qui révéla le secret… Voila à peu près qui résume bien ce que fût ce mystérieux château. Ce fût la plus puissante et plus grande communauté d’Andros au Moyen âge. Il fût construit par les Vénitiens sur un plateau, à 600 mètres d’altitude au nord de la baie de Korthi. Cet immense fort pouvait protéger plus de mille personnes des attaques de pirates. Sa localisation était tenue secrète, il était dissimulé derrières de gros rochers et d’un mur d’enceinte très important. Il surplombait la mer Egée mais restait invisible depuis celle-ci. L’histoire exacte de ce fort reste floue et entourée de diverses légendes dont voici la plus connue. Les Turcs ne pouvant pénétrer dans le fort, envoyèrent une vieille dame et sa fille enceinte demander de l’aide. Elles furent bien accueillies et pénétrèrent dans l’enceinte du fort. La nuit venue, la vieille ouvrit la porte de la forteresse et les Turcs s’introduisirent à l’intérieur et tuèrent tout ses habitants. Par la suite rongée par les remords la vieille dame se suicida en sautant dans la mer du haut d’un grand rocher. Aujourd’hui, perdurent deux lieux en souvenir de la trahison de cette vieille dame, le château de la Vieille et la plage du « Saut de la Vielle » à Korthi. Cette belle plage abrite un rocher plus ou moins curieux de part sa forme, sa hauteur et sa localisation.

A partir d’un sentier qui part du village de Kochilou on peut se promener dans les ruines du fort, à travers l’emplacement des anciennes habitations, visiter l’église Faneromeni, et admirer la vue exceptionnelle sur la mer Egée. Voila encore un lieu rempli d’histoire qui témoigne encore une fois de la riche histoire d’Andros.

 

Le monastère Panachrantou – Andros

Le monastère Panachrantou fût construit en 961 de notre ère après la visite du Général Fokas qui deviendra par la suite Empeur de l’Empire Byzantin. Selon les faits, Nikoforos Fokas serait parti de Constantinople pour faire régner la paix en Crète. Pendant le voyage, de fortes intempéries l’obligèrent à faire escale sur l’ile d’Andros. A côté du monastère actuel se trouvaient à l’époque des grottes dans lesquelles se recueillaient certains moines pour prier. Dès lors qu’ils fûrent avertis de l’arrivée du prestigieux Général Byzantin sur Andros, ils se hâtèrent d’aller le saluer et lui parlèrent par la suite de l’icône prestigieuse qu’ils possédaient. Ainsi lui dirent-ils qu’ils allaient la prier quotidiennement pour assurer sa victoire face aux Barbares en Crète. En retour Fokas leur promis une aide financière pour la construction du monastère. Peu de temps avant son arrivée en Crète la vierge lui apparue et lui dicta la stratégie à adopter pour assurer la paix en Crète sans avoir à se battre. Une fois sur place tout se déroula exactement comme l’avait indiqué la vierge et Fokas gagna face aux Barbares et cela dans un laps de temps très court et sans qu’une seule goutte de sang ne soit versée. Il revint donc à Andros comme promis et offrit une gracieuse somme d’argent au moine pour édifier le monastère à l’endroit où l’icône miraculeuse fut trouvée. Pendant ces évènements l’higoumène eût une vision et prédit au Général Fokas qu’il serait bientôt sacré Empereur Byzantin. Ce dernier fût si heureux qu’il offrit aux moines, l’argent nécessaire pour terminer le monastère Panachrantou. Dans ce dernier repose la sépulture de Saint Panteleïmone ainsi que de nombreuses autres rassemblées, elles, dans une petite crypte.

La vue de ce monastère sur Chora entre autres, est fantastique. Il y a un sentier pédestre pour s’y rendre, il faut une heure trente à peu près. Une magnifique randonnée à faire pour découvrir un fantastique panorama et un monastère à l’histoire, une fois de plus, si singulière.

Dipotamata Andros

Dipotamata Andros : Dans la région de Korthi sont préservés plus d’une quarantaine de moulins à eau, excellent exemple de la technologie  avant-gardiste locale de l’époque. La majorité des moulins à eau d’Andros se trouvent dans la région qu’on appelle Dipotamata( potamos en grec signifie rivière). On trouve également des moulins à eau à Aïdonia, à Vouni…

Dipomata est une rivière d’une grande beauté naturelle, d’environ 7 km de long, située au sud- est de l’île entre les villages de Sineti, Paleokastro et Koxiliou. La quantité d’eau a aujourd’hui bien diminué mais même durant des périodes de grandes sécheresses la source ne s’est jamais tarie. Son environnement naturel  reste, dans sa majeure partie, inaltéré car la circulation s’y est arrêtée il ya 35 ans. Il en va de même pour la végétation qui est très dense (lauriers roses et blancs, mûriers, menthe sauvage, lierres,  figuiers, buissons sauvages, roseaux, chênes sauvages, joncs, myrtes…)

Toute la ravine sert de refuge à un nombre important d’espèces animales, comme les lapins, belettes, putois, blaireaux, mais aussi les serpents et diverses espèces d’oiseaux notamment des perdrix.

La région de Dipotamata est un écosystème rare et protégé qui se  caractérise par sa beauté naturelle. Elle est également classée «  écomusée » par l’Union Européenne. C’est donc une superbe vallée, pleine de constructions incroyables : pigeonniers, ponts, aires de battage, chemins empierres et moulins à eau.

Au cœur des gorges de Dipotamata qui prend naissance dans le village d’Exo Vouni et vient mourir  dans le golf de Sineti, on compte 37 moulins à eau dont 22 sont encore assez bien conservés.

Ces gorges, avec ses fameux moulins, étaient à une certaine époque le lieu d’exploitation de la force de l’eau le plus important des Cyclades. Jusque dans les années 30 ces moulins broyaient l’orge, élément basique dans l’alimentation des Andriotes. Aujourd’hui s’ils tiennent encore debout c’est grâce à  leur  incroyable structure en pierres. C’est aussi  dans cet écosystème qu’on trouve les plus beaux papillons de l’espèce « ranaxia ». Le ravin traverse un vaste chemin empierrés  de pierres plates, le seul chemin qui reliait jusqu’en 1950 Chora à Korthi. A cette intersection avec la rivière, il ya un pont  arqué et il se forme souvent de petites marres d’eau bien rafraichissantes en été. Il y a d’autres chemins en escaliers, plus étroits, qui reliaient les différents villages de la région avec les champs agricoles et les moulins à eau qu’ils exploitaient. Sont encore conservés (mis a part les chemins, les murets en pierres, les moulins  et autres aires de battage), des bergeries, des étables, des hangars agricoles et diverses petites églises éparpillées dans la vallée.  Mais la construction phare de cette vallée est sans nul doute le moulin à eau.

Plage d’Achla Andros

Plage d’Achla Andros : La magnifique plage d’Axla se trouve sur la côte Nord-ouest de l’ile d’Andros.  C’est une plage de petits galets blancs au bord de l’eau et de sable un peu plus haut.  La rivière qui se termine dans la mer est peuplée de platanes qui offrent  l’ombre si agréable et si recherchée en été. Deux autres éléments viennent terminer ce décor idyllique, une petite église surplombant la plage, Agios Nikolaos et de l’autre côté tout au bout de la colline le  « Phare de la vieille». L’eau est d’une pureté incroyable, salée à souhait, sa couleur est transparente puis se décline en un dégradé de bleus,  du très clair au bleu profond, et sa température délicieuse.

Pour s’y rendre, il y a un sentier magnifique  qui part du Monastère Agios Nikolaos, à Apoikia, il faut à peu près 1h30 pour descendre. Sinon vous pouvez vous y rendre en bateau, une vingtaine de minutes et découvrir l’île vue de la mer et sa multitude de criques  désertes d’une beauté incroyable. Reste enfin la tumultueuse piste qui débute un peu plus haut que le village de Vourkoti et qui arrive à la plage d’Axla après une bonne heure de voiture. Quelques soit la solution choisie vous passerez votre journée dans un cadre enchanteur  pour un dépaysement des plus total

La « Fabrique » de Sténiés-Andros

De 1863 à 1936 tournait, un peu plus bas qu’Apoikia, dans le village de Sténiés plus précisément, grâce à cette même eau  le plus grand moulin à eau des Balkans : « l’Usine » plus connue à Andros sous le nom de « Fabrique ».

L a Fabrique était très avant-gardiste pour l’époque et  surtout la plus imposante des usines de pâtes de tous les Balkans. Sur une base journalière, elle pouvait traiter 36 tonnes de blé et produire la même quantité de pâtes. De 1864 à 1923 la Fabrique  fonctionnait uniquement à  la force de l’eau grâce à un énorme et exceptionnel moulin à eau .En 1923, après une grande période de sécheresse, a été rajouté une machine à vapeur qui fonctionnait parallèlement au moulin à eau.

La Fabrique a fermé en 1936 et elle fut détruite en majeure partie en 1943 dans un incendie. Aujourd’hui, elle est en ruine et représente un danger certain pour ceux qui s’en approcheraient d’un peu trop près.  L’idée de  la restaurer et d’y créer un musée artisanal au rez -de -chaussée  et un centre de réunion au 1er étage avait été émise mais il n’y a toujours rien de concret à l’heure actuelle.

Andros – Cascades de Pithara

ANDROS PITHARA

La ravine de Pithara se trouve à 10mn à pied  à peu près  d’Apoikia. Le sentier qui mène aux chutes d’eau est étroit mais praticable et entouré de lierres, ce qui nous donne un avant goût de la suite. Au bout du sentier… un petit coin de paradis terrestre, l’eau y coule abondamment en cascades créant ensuite de petits lacs, la nature est luxuriante, la vie aquatique riche et le silence d’or. L’endroit est idéal pour se rafraîchir l’été et se reposer sur les rochers ombragés. Au printemps des espèces  rares de plantes  poussent dans cette ravine ainsi que de nombreuses fleurs sauvages.