Excursion en bateau à Axla

Tout le monde était à l’heure et impatient de partir en bateau…..Après un rapide cours théorique, l’aventure peut désormais commencer ! D’ abord une première halte au rocher de Theotokos et ses fameux aigles noirs, puis ”visite” du bateau ayant fait naufrage près de la plage de Vori… Après avoir fait le plein de bons souvenirs, direction la magnifique plage d’Axla ! En un temps record, les bateaux étaient amarrés, les tentes montées, le feu allumé et la soirée s’est déroulée délicieusement autour d’un bon repas au feu de bois, puis s’est terminée sur quelques notes de guitare et de chansons partagées au coin du feu.

Toutes nos félicitations aux scouts de Rhodes qui ont parmi tant d’autres choses trouvé le temps de repeindre au passage l’école primaire de Chora ! Merci pour tout et à une prochaine fois….

Vori Andros Velo

Vori Andros Velo : Mardi de Pâques…. Après 4 jours de festivités en tout genre, l’heure d’une escapade à vélo avait sonné ! « Et si on allait à Vori ? » Après un infime temps de réflexion, une vérification des freins, des pneus… nous voila fin prêts. 15h, rendez vous sur la plage de  Nimborio, un temps printanier clément, des t-shirts manches courtes, le départ est donné ! Après quelques coups de pédales le long de la plage, histoire de se mettre en forme, nous voilà partis pour 15 km de montée. Nous sommes trois,  l’enthousiasme est palpable et nous, motivés comme jamais ! Nous commençons à trouver notre rythme. Nous passons devant Agia Triada (Sainte Trinité), en contrebas la plage de Giala, le village de Sténies sur la droite. Nous continuons dans ce cadre magnifique et au bout de 6 kms à peu près nous arrivons dans le village d’Apoikia. Le vent du Sud Ouest nous rafraîchit, alors que le rythme cardiaque s’élève tout comme l’altitude… La vue est imprenable, Tinos au sud, les côtes de l’île d’Icare à  l’est qui se distingue si purement… Nous passons au- dessus du monastère Saint Nikola, on réduit le plateau et on attaque la plus grosse montée jusqu’à  Vourkoti. Après 1h40 de course nous nous trouvons à  la plus haute altitude de notre escapade, 1km après le  village de Vourkoti, 730m au- dessus du niveau de la mer. Au sud-est, la ravine et tout au bout la magnifique plage d’Axla. Au Nord, on distingue les collines de l’île d’Eubée. Notre destination finale se trouve maintenant à un souffle d’ici, reste plus  qu’à y aller… 6kms de piste des plus chaotique, sinueuse  à souhait, une pente très prononcée. Nos amortisseurs encaissent les trous, les chocs, tous nos sens sont en alerte ! Après 20 mn de descente nous croisons sur notre droite le bateau ayant fait naufrage il y a quelques années près de nos côtes. Nous nous trouvons au milieu de nulle part dans une nature sauvage et peu hostile… d’ailleurs on est seuls. La fin de la piste nous conduit à la plage de Vori. Une petite pause bien méritée dans la rivière, quelques mots, impressions échangés et nous chevauchons de nouveau nos vélos car le retour nous attend, tout comme le crépuscule… Vers 18h nous commençons donc le retour vers Chora. Premier but le village d’Arni. La piste de 7 kms que nous empruntons est a premier vue « sympathique », nous traversons la verte vallée de Vori, ses champs cultivés, ses petites fermes puis à mi chemin la montée devient abrupte et difficile, la fatigue aidant, les premiers maux de dos propres aux cyclistes se font sentir… Des vents contraires se mêlant au reste, nous avançons à force d’obstination et de volonté. Après être passés au- dessus de la vallée de Levka, nous arrivons, enfin,  au village d’Arni, recouverts, nous et nos vélo, de poussière rouge. Nous faisons une pause à l’église du village en quête  de la moindre goutte d’eau. Après quelques bananes, barres de céréales et autres fruits secs, les gourdes remplies à ras bord, l’aventure continue. Le plus dur : les 7 kms de bitume qui nous sépare de l’embranchement pour Axla. On laisse le village derrière nous et pédalons maintenant en quête de délivrance. Le soleil s’est couché et le peu de lumière restant se reflète sur le mont du Prophète Ilia. La température est maintenant hivernal et le vent s’en mêlant nous sommes littéralement gelés, nous sommes de nouveau à 730m d’altitude. Chaudement vêtus, lumières allumées, nous entamons une rapide descente de Vourkoti à Chora. Le vent siffle dans nos oreilles et ces dernières se bouchent en raison du rapide changement d’altitude. La lumière du phare d’Axla nous éblouit également régulièrement. Notre trio se rapproche du point de la destination finale, les cloches du monastère Saint Nikola sonnent, et un peu plus loin les lumières de Chora telles un bateau plongeant dans la mer. Sans même sans rendre vraiment compte nous arrivons à Nimborio il est 21h20. 6H de route, nos freins sont « en feu » et grincent à tout bout de champs, nous sommes exténués, mais que c’était bon !

Πληροφορίες Gps – wikiloc Video στο Youtube

Μήκος διαδρομής: 51,34 χιλιόμετρα Υψόμετρο min: 31 μέτρα, max: 789 μέτρα Υψ. διαφορά ανάβαση: 1.872 μέτρα, κατάβαση: 1.909 μέτρα Βαθμός δυσκολίας: skill Μόνο για έμπειρους

Théotokos – Andros Riva rentals

La plage et l’îlot de Théotokos-Andros

La plage de théotoko est l’une des nombreuses petites plages d’Andros. Elle se situe assez près de Chora, c’est une très belle petite crique de fins galets, avec au milieu une rivière. La particularité de cette plage se situe en face de celle-ci, à une centaine de mètres à peu près, un ilot rocheux avec au sommet de celui-ci, l’église de théotoko. Mais ce n’est pas tout, cet îlot a lui aussi quelque chose de différent, ce n’est pas un juste un simple rocher avec une église dessus, c’est le lieu de reproduction du Faucon d’Eléonore (Falco Eleonorae). Il mesure entre 36 et 41 cm, c’est une espèce de rapace diurne et migrateur appartenant a la famille des Falconidae. Cet oiseau, comme d’autres prédateurs, calque son cycle de reproduction sur celui des ses proies, essentiellement des oiseaux migrateurs également. En ce qui concerne l’étymologie de son nom, il aurait été donné en l’honneur d’Eléonore d’Arbore de Sardaigne (vers 1350-1404), célèbre pour avoir établie la première législation de protection des rapaces. Ce rapace niche donc dans les îlots rocheux méditerranéens, comme celui de Théotoko et hiverne principalement dans le Nord et l’Ouest de Madagascar. Il s’agit d’une espèce très protégée qui intrigue de nombreux ornithologues du monde entier. En Europe on compte 12000 Faucons d’Eléonore. L’îlot de Théotoko est donc un endroit protégé où le respect de reproduction de cette espèce doit être appliqué. Les fonds marins autours de cet îlot sont magnifiques et propices à la plongée, à la chasse sous-marine, à une partie de pêche en bateau ou de la plage. Vous pouvez vous y rendre avec nos bateaux pour une « baignade pédagogique »et surtout n’oubliez pas vos appareils photo !

Escapade à la plage de Vori-Andros

Vori est comment dire….Paradisiaque ! C’est une plage assez éloignée de Chora, située comme Axla sur la côte Nord-est de l’îled’Andros. Elle forme une anse entre falaise et rochers et donne l’impression de nager dans un lagon. L’eau est d’une pureté incroyable et d’un bleu turquoise magnifique. Il y règne un calme souverain. Idéale pour explorer les fonds marins avec palmes et tuba, vous y verrez entre autres, une épave de bateau, de jolis petits poissonset peut-être aurez- vous la chance de voir une tortue de mer nager majestueusement dans les profondeurs. Vous pourrez également découvrir l’épave d’un grand bateau ayant fait naufrage en 1996 juste derrière les rochers. La vallée de Vori est verdoyante car au milieu coule une rivière et il n’est pas rare d’apercevoir des petites tortues de terre se promener aux alentours. Une plage d’Andros à découvrir en bateau pour pouvoirs’approcher de l’épave et profiter un maximum des paysages vus de la mer ainsi que des nombreuses autres petites criques désertes avoisinantes.Un endroit magique à découvrir !

Plage d’Achla Andros

Plage d’Achla Andros : La magnifique plage d’Axla se trouve sur la côte Nord-ouest de l’ile d’Andros.  C’est une plage de petits galets blancs au bord de l’eau et de sable un peu plus haut.  La rivière qui se termine dans la mer est peuplée de platanes qui offrent  l’ombre si agréable et si recherchée en été. Deux autres éléments viennent terminer ce décor idyllique, une petite église surplombant la plage, Agios Nikolaos et de l’autre côté tout au bout de la colline le  « Phare de la vieille». L’eau est d’une pureté incroyable, salée à souhait, sa couleur est transparente puis se décline en un dégradé de bleus,  du très clair au bleu profond, et sa température délicieuse.

Pour s’y rendre, il y a un sentier magnifique  qui part du Monastère Agios Nikolaos, à Apoikia, il faut à peu près 1h30 pour descendre. Sinon vous pouvez vous y rendre en bateau, une vingtaine de minutes et découvrir l’île vue de la mer et sa multitude de criques  désertes d’une beauté incroyable. Reste enfin la tumultueuse piste qui débute un peu plus haut que le village de Vourkoti et qui arrive à la plage d’Axla après une bonne heure de voiture. Quelques soit la solution choisie vous passerez votre journée dans un cadre enchanteur  pour un dépaysement des plus total