Le monastère Panachrantou – Andros

Le monastère Panachrantou fût construit en 961 de notre ère après la visite du Général Fokas qui deviendra par la suite Empeur de l’Empire Byzantin. Selon les faits, Nikoforos Fokas serait parti de Constantinople pour faire régner la paix en Crète. Pendant le voyage, de fortes intempéries l’obligèrent à faire escale sur l’ile d’Andros. A côté du monastère actuel se trouvaient à l’époque des grottes dans lesquelles se recueillaient certains moines pour prier. Dès lors qu’ils fûrent avertis de l’arrivée du prestigieux Général Byzantin sur Andros, ils se hâtèrent d’aller le saluer et lui parlèrent par la suite de l’icône prestigieuse qu’ils possédaient. Ainsi lui dirent-ils qu’ils allaient la prier quotidiennement pour assurer sa victoire face aux Barbares en Crète. En retour Fokas leur promis une aide financière pour la construction du monastère. Peu de temps avant son arrivée en Crète la vierge lui apparue et lui dicta la stratégie à adopter pour assurer la paix en Crète sans avoir à se battre. Une fois sur place tout se déroula exactement comme l’avait indiqué la vierge et Fokas gagna face aux Barbares et cela dans un laps de temps très court et sans qu’une seule goutte de sang ne soit versée. Il revint donc à Andros comme promis et offrit une gracieuse somme d’argent au moine pour édifier le monastère à l’endroit où l’icône miraculeuse fut trouvée. Pendant ces évènements l’higoumène eût une vision et prédit au Général Fokas qu’il serait bientôt sacré Empereur Byzantin. Ce dernier fût si heureux qu’il offrit aux moines, l’argent nécessaire pour terminer le monastère Panachrantou. Dans ce dernier repose la sépulture de Saint Panteleïmone ainsi que de nombreuses autres rassemblées, elles, dans une petite crypte.

La vue de ce monastère sur Chora entre autres, est fantastique. Il y a un sentier pédestre pour s’y rendre, il faut une heure trente à peu près. Une magnifique randonnée à faire pour découvrir un fantastique panorama et un monastère à l’histoire, une fois de plus, si singulière.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.